Qu’est ce qu’une hernie discale ?

Chaque vertèbre est séparée de sa voisine du dessus ou du dessous par un coussin élastique, dont le rôle est de subir et d’amortir les chocs et les contraintes mécaniques de l’existence, ce coussin est le disque intervertébral.

Pour diverses raisons, une maladie d’usure de ce disque ou discopathie peut conduire à un changement de la consistance de la partie centrale du disque, les pressions peuvent monter dans le disque, qui peut finir par se déformer, voir même par se rompre, il en résulte une hernie du disque ou hernie discale (HD). On peut comparer la hernie discale à une hernie de chambre à air à travers un pneu usé.

La HD va comprimer une racine nerveuse dans le canal vertébral et provoquer une douleur dans 1 ou les 2 jambes. On parle de sciatique quand la douleur passe en arrière du membre inférieur et de cruralgie si elle passe en avant de la cuisse. Une douleur lombaire (lombalgie) est souvent associée à la sciatique ou la cruralgie.

Cette atteinte d’un des disques intervertébraux touche surtout les hommes de 30 à 40 ans et certains facteurs de risque sont identifiés.

Heureusement, la plupart des sciatiques par hernie discale se contentent d’être douloureuses, mais parfois elles sont paralysantes avec des troubles de la sensibilité de la peau.

Qu’est ce que la chirurgie de la hernie discale ?

Si on vous a conseillé la chirurgie, c’est que vous avez épuisé sans succès les recours médicaux, qui permettent pourtant de venir à bout, en 15 jours – 6 semaines, de la plupart des sciatiques de cause discale.

Seules les sciatiques paralysantes +/- syndrome de la queue de cheval ou vraiment très intenses (on dit : hyperalgiques) seront opérées sans attendre, en urgence.

Seront également à opérer les sciatiques invalidantes non guéries après au moins 6 semaines de traitement médical adapté (repos, antalgiques, anti-inflammatoires, infiltrations…).

L’opération se fait sous rachi-anesthésie (le plus souvent) ou anesthésie générale, dure moins d’1 heure, ne saigne pas (ou peu !). Elle consiste à enlever par micro-chirurgie la hernie discale qui coince le nerf et à vider une partie du disque malade. La cicatrice est de 4-5 cm au milieu du bas du dos, quelquefois décalée sur le côté.Si votre disque est très malade ou s’il s’agit d’une récidive de hernie discale on met en place une cale amortissante entre les apophyses épineuses (en silicone) et une ligamentoplastie inter-épineuse.

Sauf exception, la fermeture se fait sans drain, avec un fil qui se résorbera tout seul.

 

Les suites opératoires

Dès le lendemain (ou le soir même) vous serez levé avec l’aide du kinésithérapeute et vous porterez (pendant 1 mois) un corset en tissus fait sur mesure. La douleur dans la jambe aura (quasi)disparu. Les troubles de la sensibilité et les paralysies mettent plus longtemps pour disparaître et parfois peuvent persister.

La durée d’hospitalisation est de 3-4 jours. Le retour à domicile se fait en ambulance. La position assise est autorisée après 15 jours, quelque fois immédiatement et toujours autorisée pour les toilettes. La marche un peu rapide est la meilleure des  auto-rééducations. Les efforts sont interdits pendant 2 mois. Une rééducation est prescrite dès la 3e semaine pour 2-3 mois. Le délai de reprise du travail dépend du type de travail réalisé, elle est en moyenne de 45 jours.

 

Que peut-on attendre de la chirurgie de la hernie discale ?

Avant tout de vous débarrasser de la névralgie sciatique, avec une efficacité proche de 90 % à trois mois, de prévenir le risque de récidive (< 10 %), puisque la partie la plus malade du disque a été enlevée, et enfin d’augmenter les chances de récupération des déficits (= paralysie), s’il y en avait avant l’intervention.

En revanche, l’intervention n’a pas pour ambition de traiter le “mal de dos”, ou lombalgie. La lombalgie peut toutefois être améliorée dans certains cas.

 

TELECHARGEZ LA FICHE COMPLETE